Le blog de florimond

De l’information

Posted on: 21 décembre 2004

« Mais désormais un doute plane en moi, nuage oraculaire en intorsion. » Inspecteur Kernal in Villa Vortex, Maurice G. Dantec

C’est en effet le doute qui est mon sentiment prédominant lorsque j’assiste désormais (de moins en moins fréquemment) à la grande messe de 20 heures, j’ai nommé le journal télévisé. Je ne le regarde plus volontiers, pour la bonne et simple raison qu’on me prend très clairement pour un imbécile. Un exemple ? Au début du mois de décembre, la première chaîne du service public évoquait un problème grandissant : les gens qui conduisent sans permis. Et le journaliste d’illustrer son propos en montrant un jeune dans cette situation illégale. Il lui pose naturellement la question du pourquoi il conduisait son véhicule sans le papier idoine. « C’est trop cher! » répond sans hésiter l’intéressé ; une réponse qui ne m’aurait guère choqué, si on n’avait appris dans le même reportage que le jeune en question venait de se porter acquereur d’un véhicule neuf. Voyons, c’est évident, mes connexions neuronales sont défectueuses à n’en pas douter : une voiture neuve est beaucoup moins chère à obtenir que le permis de conduire.

Malheureusement pour moi, les jours suivants non plus je n’avais le cerveau disponible lorsque ma mère regardait les « informations ». J’ai ainsi eu l’occasion d’entendre parler d’explosifs, et de renforcer ma conviction précédente. Lorsque des gendarmes ont égaré 150 grammes d’explosif à Roissy [1], la tendance était à l’apaisement des foules, et les reportages de nous montrer des « experts » qui affirmaient que c’était absolument sans danger, qu’il n’y avait pas de détonateur. Non mais attendez, là, on parle bien d’explosifs, non ? Vous savez, ces trucs qui sont relativement recherchés justement parce qu’étant plus ou moins instables, ils sont susceptibles de dégager une grande quantité de chaleur (et par là, de provoquer une explosion, tout bêtement, quoi). Alors peut-être que ce n’était pas de la nitroglycérine, mais ça restait quand même dangeureux. Ah mais non, suis-je bête, puisqu’on me dit qu’il n’y a aucun danger, que c’est de la pate à modeler sans détonateur. Rappelez-moi d’en offrir à un enfant pour Noël.

Restons sur les explosifs, mais changeons un peu de registre, parce que ces « journaux » ont déclenché une autre inquiétude chez moi. Vous souvenez-vous de cet adjudant qui s’était retranché dans un dépôt de munitions dans la Marne ? [2] A cette occasion, je n’exprime pas les mêmes reproches que précédemment : on n’a pas essayé de me faire croire que j’étais plus bête que je le suis vraiment, en essayant par exemple de me faire croire qu’il n’y avait pas de risques. En revanche, le traitement de l’information a été complètement plat, je dirais basique, dans le sens où je n’ai pas eu de réponses à des questions que je me suis posées à cause de cet événement. Ainsi, je crois qu’on peut légitemement se demander comment un homme seul peut, en France, accéder à et se barricader dans un dépôt de munitions ? J’ai été étonné de voir, au-delà du problème de sécurité locale/nationale que celà pose, qu’aucune question de ce genre ne s’était imposée, alors même que le terrorisme est un argument de vente apparemment à la mode. Qu’est ce qui m’assure qu’un terroriste ne va pas s’enrôler pour pouvoir accéder facilement à ces dépôts ?

J’ai eu plus récemment une autre occasion de m’enflammer contre cette soupe infâme servie par d’apprentis journalistes qui cèdent facilement aux clichés, et sont incapables de vérifier des sources. Notamment, en ce qui concerne les jeux vidéos, dont j’ai l’impression qu’ils constitueront toujours une pomme de discorde avec certains mass media. En cette fin d’année, on n’a donc tout d’abord eu droit d’un côté au discours « les-jeux-vidéos-c’est-le-mal-ça-rend-les-gens-fous » avec France 2 qui nous a inventé un suicide collectif de joueurs (voir [3]), et de l’aute TF1 avec le « les-jeux-vidéos-c’est-pour-les-gosses-attardés », qui à l’occasion d’un magnifique reportage « Qu’offrir aux enfants à Noël ? » nous a servi une conclusion bien sentie, je cite, et pour les pré-adolescents, des jeux vidéos !. C’est évident, GTA Vice City et Vampire : The Masquerade sont tout à fait destinés à ce genre de public. C’est automatique, puisqu’on vous le dit. Jettons donc au feu l’ESRB qui recommande ces jeux pour les plus de 17 ans.

Au lecteur qui serait arrivé jusqu’ici, je présente mes plus plates excuses si cette entrée de blog semble perdre en qualité au fur et à mesure de la lecture (coincidant ainsi avec la montée d’une odeur de bile, liquide qui m’a causé de plus en plus de souci lors de l’avancement de l’écriture de ce texte). Mais il faut bien avouer que suite à ces nombreux accrocs, je mets sérieusement en cause le sens critique, la profondeur d’analyse, voire le professionalisme des employés des chaînes françaises de télévision. Ce doit être la mauvaise influence des jeux vidéos (« Méfiez-vous de celui qui veut contrôler votre accès à l’information, car il se rêve déjà votre maître », académicien Prokhor Zakharov, Alpha Centauri).

Ce que je suis content d’avoir lu 1984, moi …


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

décembre 2004
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Ce que je ne développe pas

%d blogueurs aiment cette page :