Le blog de florimond

Philosophie de comptoir

Posted on: 19 juillet 2006

Ou peut-être est-ce de la philosophie de dortoir ? Innovons sur ce blog en visant la participation directe : posons ainsi une question fermée, laquelle s’adresse principalement aux célibataires – dont je crois qu’ils sont nombreux sur les commentateurs de ce blog en ce moment.

Vous êtes plutôt c’est triste de se réveiller seul(e) le matin ou c’est triste de s’endormir seul(e) le soir ?

Cette question m’est inspiré par une discussion plus ou moins récente avec l’un des lecteurs que l’on qualifiera de régulier. Cela me fait penser au verre à moitié vide et à moitié plein : pour un même fait (passer une nuit seul(e)), on a une vision plutôt optimiste ou pessimiste de la chose – ma perception étant que l’optimisme consiste à choisir « c’est triste de s’endormir seul le soir », parce qu’au matin on se concentre sur la journée à venir, pour faire par exemple en sorte que ça ne se reproduise pas.

Publicités

9 Réponses to "Philosophie de comptoir"

C’est agréable de dormir seul.

En même temps, certains célibataires ne s’endorment pas seuls, mais se réveillent seuls… Et vice et versa. Cuite et coups d’un soir power.
Bon, je vous laisse philosopher, je crois que je suis pas tout à fait le public cible :p

J’aurais tendance à dire "ni l’un ni l’autre…"

Mais si je devais faire un chox, j’opterais pour "c’est triste de se réveiller seul le matin" : le soir j’ai la musique, les bouquins, la guitare, de quoi m’occuper, et j’apprécie la solitude après une journée passée à communiquer avec les collègues et les potes ; le matin je me lève dans le pâté et je ne suis pas de bonne humeur. A vrai dire, je dirais même que "c’est triste de se réveiller le matin" tout court, seul ou pas. Ca devrait être interdit.

Pour ma part, je vois surtout juste une différence entre l’attachement (respectivement) au passé et au futur, ou encore entre le passif et l’actif. (Et donc, effectivement, la seconde solution est celle de ceux qui agiront pour changer les choses – appelez ça optimiste si vous voulez.)

Oh, il faut une vraie réponse ?
C’est triste.

Pour obtenir ma réponse, veuillez entrer en chiffres combien donne vingt-neuf moins cinq dans le champ ci-dessous.

(rassurez-vous, ce sera ma dernière exception)

J’aurais tendance à dire, le soir en semaine, et les deux en week-end. Si vraiment il fallait donner une réponse à cette question difficile.

Je ne suis plus dans le public cible, mais mes expériences en la matière sont suffisamment récentes pour que je puisse exprimer mon avis.

C’est triste de s’endormir seul le soir, sans hésitation. Le matin, de toute façon, tu dois te dépécher de te préparer pour aller au taf, alors que le soir, certes tu as la musique, les bouquins, etc…, mais après, quand tu te couches, tu as tout le temps de te morfondre en n’arrivant pas à t’endormir, en ressassant l’absence de quelqu’un auprès de toi.
Après, bien sûr, le week-end c’est différent, ce qui fait qu’au final ma réponse sera la même que celle de kim

Tsk tsk tsk. Moi quand je m’endors, je m’endors. Les soirées ne me servent pas à ressasser mais à me relaxer. Le matin par contre… "Awww, encore une journée de merde…"

Je vois que le tiers exclu a de beaux jours devant lui …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

juillet 2006
L M M J V S D
« Juin   Août »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Ce que je ne développe pas

%d blogueurs aiment cette page :