Le blog de florimond

Compensation

Posted on: 16 janvier 2007

Où l’achat presque compulsif d’hier a un effet de bord inattendu.

Hier soir lors de ma visite de découverte à l’Ikea de Vélizy, j’ai craqué et je me suis acheté une photo et un cadre, parce que merde, j’ai besoin d’un peu de décoration personnelle pour me sentir un peu plus chez moi. Le cadre en question, nommé Ribba par son fabriquant, a revélé un atout agréable et inattendu lors de son déballage : il sent le bois.

C’est tout bête, mais ça me fait très plaisir. Je crois bien avoir déjà écrit que j’aimais le bois. Et depuis hier soir, je renifle le cadre à chaque fois que je passe à côté.

Publicités

11 Réponses to "Compensation"

On attend ta réorientation en ébénisterie…

sympa… c’est vrai que c’est agréable, l’odeur du bois… et la mousse toute tendre sous mes pieds velus…
*AHEM*
je suis déjà dehors >_<

Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire en lisant ce post. Je vois parfaitement ce que tu veux dire, Florimond.
Quand j’aurai un vrai appartement, il faudra que je commande des meubles à mon frère qui est ébéniste

Mon frère s’appelle IKEA.

Merci Willy, j’ai presque cru qu’il fallait que j’arrête de faire des billets divers ou que je ferme les commentaires – parce qu’il y en a qui ont heurté ma sensibilité.

Qu’est-ce qui te dis que je n’étais pas sérieux ? (enfin, su rmon premier post en tout cas — car je n’ai pas de frère)

A Mayotte, j’ai dîné chez des amis qui ont une maison entièrement faite en bois, murs, sols et plafonds bien sûr, terrasses et mobilier aussi. Du bonheur à l’état pur, j’ai eu littéralement un coup de coeur pour cette maison. Des photos, bientôt, ptet.

Des promesses, toujours des promesses Malice ! 😉

J’avais un pote en suède qui faisait du travail sur bois. Pendant le second semestre où j’y étais, il avait fabriqué une table "design" en forme de haricot. En suède, il y a des lieux publics où des outils de menuiserie sont mis à disposition (cf mon ex-blog, lien ci-dessus, jour du 18/03/2004…). J’avais trouvé l’idée intéressante.

Sniffer le cadre. Tu m’inquiètes Florimond. J’aime bien l’odeur du bois, mais le ridicule du sniffage de cadre ne t’a pas échappé j’espère. Il est temps que j’arrive à Paris.

Ouais. Personne ne s’est interrogé sur le titre du billet. On va arrêter ici. Apparemment ce blog n’est pas un bon endroit pour partager ce que je ressens.

Commentaires fermés

janvier 2007
L M M J V S D
« Déc   Fév »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Ce que je ne développe pas

%d blogueurs aiment cette page :