Le blog de florimond

Langues, jeux vidéo et sauvegardes

Posted on: 9 août 2011

Expérience récente tentée à moitié indépendamment de ma volonté : les jeux vidéos sont-ils programmés intelligemment ?
Tout a commencé lorsque, recherchant des informations sur le jeu Demon’s Souls, je m’aperçois qu’il serait plus simple si le jeu me présentait les informations en anglais – langue dans laquelle on trouve beaucoup plus d’aide sur Internet. Je change le paramètre système de la console, et rien à signaler : au démarrage suivant, le jeu modifie ce qu’il me raconte comme attendu, la sauvegarde est bien reprise, tout est converti comme il faut.

À l’opposé se trouve le méchant Guitar Hero : Warriors of Rock. Ce dernier en effet au démarrage suivant ce passage en anglais s’est comporté comme si la console ne possédait aucune sauvegarde ! Alors que les données écrites par ce jeu ainsi que ses sauvegardes étaient bien visibles dans le menu ad hoc de la PS3. Un retour au français permet au jeu de retrouver la raison. Mais lier les sauvegardes à la langue et au profil du joueur plutôt que juste au profil du joueur me semble incroyablement stupide, surtout pour un jeu où les textes à l’écran ont si peu d’incidence (et concernant les paroles pour ceux qui jouent au micro sont surtout strictement les mêmes quelques soit votre choix) !

Disgaea 3 : Absence of Justice est un enfant un peu batard. Le passage en français n’empêche pas le jeu de trouver et d’utiliser les sauvegardes … mais permet de constater que les chaînes de caractères sont embarquées dans les fichiers de sauvegardes – au lieu d’utiliser une référence. J’ai en effet maintenant une moitié de l’inventaire en anglais, et une autre moitié en français. Heureusement que je passe raisonnablement bien d’une langue à l’autre …

J’imagine que la plupart des studios n’ont pas le changement de langues dans leurs tests d’assurance qualité.

Publicités
Étiquettes : , ,

6 Réponses to "Langues, jeux vidéo et sauvegardes"

J’imagine qu’ils testent que le jeu fonctionne bien dans chaque langue pour lequel il est prévu, ce qui est déjà bien (quand c’est fait correctement – qui n’a pas entendu parler du célèbre « délai d’effacement » ?).
Le cas du changement de langue à la volée est un cas assez rare (même si j’avoue que ça m’est déjà arrivé), donc je ne serais pas surpris que ce soit effectivement ignoré lors des tests, et je ne pense pas que ça change.

L’utilisation de l’expression « à la volée » me fait tiquer, et en relisant je m’aperçois qu’on peut effectivement mal interpréter. Donc pour préciser : on ne peut pas changer la langue pendant le fonctionnement du jeu. Tous les changements ont été fait en quittant le jeu, puis en le redémarrant après changement.

C’est bien comme ça que je l’entendais.
Je me suis moi-même mal exprimé ; il fallait lire « le cas du changement de la langue entre deux parties […] ». Pour ma part, soit je change la langue tout de suite, soit je la garde. Il est rare de changer au milieu.

À bien y réfléchir, c’est probablement pour les RPGs (qui nous présentent le plus de texte) qu’on pourrait avoir le plus envie de changer la langue, mais cette même quantité de texte peut poser des problèmes de transition, notamment au niveau des noms propres, qui sont le plus susceptibles d’être transformés de manière difficile à suivre. Une raison de plus pour s’abstenir.

Somebody set up us the bomb!

La localization est supposée être basée sur des librairies standard qui ne laissent pas de place pour de telles erreurs. Hélas, il m’a semblé jusqu’ici que les ecosystemes propriétaires relativement petits (par exemple iDev) découragent les pratiques standard. Apprendre est difficile, les experts sont peu nombreux, les connaissances ont de la valeur et sont donc gardées jalousement.

Et malheureusement, y’a pas que les jeux vidéos où on peut trouver le même problème… :/

J’ai trouvé une circonstance atténuante pour Disgaea : il semblerait (je n’ai pas testé mais je crois bien avoir vu l’option) que l’on peut dans le jeu choisir de nommer les objets. Donc il faut sauver le nom de toute façon.
Cela étant, je ne peux m’empêcher de trouver inélégant dans le cas qui nous occupe de sauver le nom généré dans la langue initiale : l’utilisation d’un drapeau pour indiquer si un nom personnalisé ou une chaîne par défaut traduite me parait préférable.

Je dois cependant bien reconnaître que je n’aurais pas spontanément fait cela – et d’ailleurs j’imagine que ce qui est codé répond au cahier des charges.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

août 2011
L M M J V S D
« Juil   Sep »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Ce que je ne développe pas

%d blogueurs aiment cette page :